Jean Baptiste, Figure du Temps de l’Avent

Avatar de SMA Media

Posted on :

[Credit Image: Didier Descouens]

Il y a des figures importantes de prophètes qui marquent le temps fort de l’Avent comme celles d’Isaïe et de Jean Baptiste. L’image du prophète Jean Baptiste, de celui qui crie dans le désert, est l’image d’un prophète non écouté.
La parole qu’il proclame, cette parole de Dieu, résonne en des lieux déserts, en des lieux vides. C’est une expérience douloureuse que vit le prophète. Une expérience partagée par le Psalmiste en ces termes : « Oh ! si mon peuple m’écoutait ! si Israël marchait dans mes voies ! » (Ps 81 :13) et même par le prophète par excellence Jésus Christ : « Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ! » (Mt 23 :37).
Le refus d’entendre la Parole de Dieu est un défi énorme pour notre société d’aujourd’hui. L’homme est en quête de parole qui le réconforte dans ses appréhensions que de paroles qui le bouscule et surtout qui l’appelle et l’interpelle à un changement parfois radical. La prophétie de St Paul en ce sens se réalise pleinement dans notre air actuel quand il disait : « il viendra un temps où les hommes ne voudront plus rien savoir de l’enseignement authentique.
Sous l’influence de leurs désirs et pour satisfaire leurs convoitises, ils se choisiront une foule de maîtres, ils courront de doctrine en doctrine au gré de leur fantaisie. Ayant la démangeaison d’entendre des paroles qui chatouillent agréablement leurs oreilles. Ils se détourneront de plus en plus de la vérité et se rabattront sur des mythes. » (2 Timothée: 4: 3-4).
Ce choix dramatique de l’homme conduit à perte notre société. Quelle est cette société qui n’a plus de repères, qui n’a plus de voix qui chuchote à l’oreille de la conscience pour lui rappeler sans cesse son rôle majeur qui non seulement est de discerner le bien du mal, mais aussi et surtout de faire le choix radical du bien ? Le gros drame de notre humanité actuelle c’est que les prophètes se sont tus.

P. Donald ZAGORE, SMA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *